Ces recruteurs qui ne donnent pas de réponses…

Hier, je suis tombé sur un article de Jobat, un site belge autour du recrutement, qui insistait sur le risque pour une entreprise de ne pas donner suite à une candidature.

Même si j’admets que par manque de temps les recruteurs n’envoient pas de réponse négative formelle (je vous assure, quand c’est positif on vous rappelle toujours),
il n’est quand même pas compliqué de mettre en place une réponse automatisée du genre « Sans réponse de notre part sous 3 semaines, vous pourrez considérer que votre candidature n’a pas été retenue… ». Ca, c’est le minimum, qu’heureusement, la plupart des entreprises appliquent.

Maintenant, si on veut aller un peu plus loin, un recruteur pourrait simplement envoyer un mail pré-formaté  disant plus ou moins « Nous sommes désolés mais d’autres profils correspondaient davantage au poste à pourvoir ». Mais là, on commence à être exigeant 🙂 Heureusement que ce type de réponse est très bien géré par la plupart des logiciels de recrutement. Donc les grosses PME ou les multinationales s’en sortent plutôt bien, en général, à ce niveau-là car ils ont les budgets (et le temps) pour ce genre d’outils. Pour les petites structures, ça devient délicat. Pourtant, même un webmail comme Gmail permet de gérer des modèles d’emails (réponses standardisées).

Mais là où je suis complétement largué, c’est quand tu « as la chance » de passer le premier entretien (physique ou téléphonique) et qu’après on ne te donne plus de nouvelles. Ca m’est même arrivé récemment après un second entretien.

Je me trompe peut-être mais pour moi ça me semble tout simplement catastrophique en terme d’image pour le cabinet de recrutement où l’entreprise concernés. Qu’est-ce qui justifie qu’on ne prenne pas le temps de répondre à quelqu’un qui potentiellement aura fait une longue route pour venir vous rencontrer ? Peut-être même que ça lui aura coûté un bras de se déplacer, s’il est en grande précarité.

En tout cas, ça peut être assimilé à un manque flagrant de respect et de savoir-vivre.

Moi je ne m’en formalise plus trop (même si ça me déçoit toujours). Et vous, qu’en pensez-vous ? Avez-vous déjà vécu ce genre d’expérience ? Qu’en avez-vous pensé ?

Crédit photo : topito.com

Suivez-moi

Simon Wyckaert

Consultant Digital, Coach et Entrepreneur. N'hésitez pas à me contacter pour toute info.
Suivez-moi

Les derniers articles par Simon Wyckaert (tout voir)